royal*vengeance


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nerull
Racaille des sous-bois


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: retrouvailles   Mar 27 Juin - 10:57

(ce texte a déjà une semaine^^, j'avais carrément oublié de le poster :p)

C’est la première fois que j’écris. Enfin, la première fois depuis 1000 ans – depuis ma mort. Si je n’écrivais pas, c’est que je ne m’en sentais pas le besoin. Mais l’aventure que j’ai vécu avec Sabin hier soir est telle que je ne peux que vous la conter.
Cette aventure commença hier. Par le plus grand des hasards, j’errais dans le manoir de Drake, perturbé par le comportement de Sabin lorsqu’elle m’avait retrouvé…pourquoi m’avait t’elle serré dans ses bras ? Et comment avait-elle pu battre ce nécromant alors que sa magie m’avait réduit à néant en un temps record. Il se disait habité par un dieu…Elle aurait vaincu un dieu pour moi ? Ou a t’elle trouvé cette force ?.
Je disais donc que j’étais dans le manoir de Drake quand soudain j’entendais des sanglots en provenance d’une chambre. Persuadé d’y trouver une pauvre victime à égorger, j’y entrais. Quelle fût ma surprise lorsque je me rendis compte qu’il s’agissait de Sabin ! Elle était avachie sur une chaise, de grosses larmes coulant le long de son visage blanc comme neige. Je l’appelais, mais elle ne répondit pas, trop absorbée qu’elle étais dans sa mélancolie. Je m’approchais alors, mais, dès qu’elle me vit, elle tourna la tête, et s’enfuit en courant. Je ne compris que plus tard ce qu’il lui arrivait, en y réfléchissant après coup. Je la suivait le long des couloirs, quand soudain elle invoqua un cultiste. C’était avec ce genre de pouvoirs qu’elle avait vaincu le nécromant ? Quoi qu’il en soit, l’invocation disparue à mon premier coup d’épée. Elle continua de s’enfuir, et, cette fois, invoqua un familier. C’était visiblement un démon mineur, mais il échappa à son contrôle, et l’attaqua elle. Elle sombrait visiblement dans la folie…c’était la seule façon d’expliquer ce non contrôle. Elle sombrait tellement dans la folie qu’elle tenait un discours insensé…je ne compris que, entre deux sanglots, « amour », « toi », « déteste » et « meurs ». Après avoir dit cela, je restais pour ma part muet d’étonnement, elle s’enfuit en courant. Je la suivais encore, décidé à comprendre ce qu’il arrivait à celle qui m’avait sauvé. Elle se retrouva finalement dans la bibliothèque, ou elle invoqua une fois encore, un démon. Cette fois, elle invoqua sa mère déchue. Cette dernière m’attaqua, alors que Sabin, sombrant plus encore dans les méandres de la folie, lui parlait, tout comme l’aurait fait une enfin de 8 ans…et comme si sa défunte mère était encore de ce monde. Perturbé par les actes de Sabin, je me pris l’attaque de plein fouet, et m’effondrais, grièvement blessé. Je trouvais néanmoins la force de murmurer le nom de Sabin, ce qui l’a mit dans un émoi indescriptible. Elle sembla alors revenir à la raison, de façon progressive, mettant tout d’abord fin à son invocation, avant de se jeter dans mes bras et de m’embrasser, baiser que je lui rendit, sans me rendre compte que je le faisais. Je compris alors qu’elle puisait sa force dans l’amour qu’elle avait sur moi, amour que je croyais réservé aux seuls vivants. En tout cas, pour moi, cela n’évoquait rien de plus qu’une définition, définition qui se résumé à « sentiment purement vivant, source de faiblesse, et acte sexuel ». Mais voilà qu’un démone m’aimait. Moi, le mort ressuscité, pouvait causer un tel sentiment ? Et à Sabin en plus ?
Soit. Elle m’aimait. Mais je ne savais pas ce que c’était…Je décidé néanmoins de la laisser faire, cela apaiserait sa douleur. Nous partîmes donc pour Proncilia, où nous louèrent une chambre. Elle s’allongea alors sur le lit, et je l’y rejoins, essayant de me remémorer toutes les finesses de l’art d’aimer…Dans mes souvenirs, cela était si simple…Nous passâmes une longue nuit, l’un contre l’autre, mon corps épousant ses formes parfaites. Après un long moment d’intense plaisir, nos corps furent un cours instant dans l’osmose la plus parfaite, avant de se détacher. L’amour…ce sentiment que je ne comprenais pas, elle avait réussi à me l’enseigner en une seule nuit. Je sentais que, même mort, je ne pourrais me passer d’elle… Que j’aurais aimé pouvoir dire qu’elle n’était qu’humaine, mais elle était bien plus que cela ! Elle était Sabin. Elle était ma déesse. Jamais je n’oublierais cette nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
royal*vengeance :: Forum Rôle-play :: R*V Prophecy ll-
Sauter vers: