royal*vengeance


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 combat dans la taverne et étrange paroles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nerull
Racaille des sous-bois


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: combat dans la taverne et étrange paroles   Ven 14 Juil - 15:24

Journal de Nerull, le Drane 14 Falonas.


Me voilà à l’infirmerie, et je suis pas près d’en sortir… une telle quantité d’eau bénite, cela ne pardonne pas. Même quand on y résiste. Comment ai-je put en arriver là ? Et pourquoi ce soldat m’a t’il parlé de Sabin avant de me déposer devant le manoir ?

Je revois encore la scène. J’étais dans la taverne, à discuter avec Karn et une liche, qui désirait rentrer chez nous. Il y avait peu de clients, à par un autre couple, au comptoir. A un moment, je me rendis compte que l’un des membre du couple étai en fait un drow. Et qu’en face, sa victime était humaine. Celle –ci se rendit apparemment compte de la nature de son interlocuteur car elle sortit une dague. En compagnie de la liche, nous nous mîmes en charge de la tuer, mais Karn ne se joint pas à nous, il avait fort à faire. Alors que la liche se mit à faire couler le sang de la pauvre humaine, un elfe entra, et se mit en tête de nous arrêter, soutenu en cela par une voleuse. L’inévitable arriva, et un combat s’engagea. L’elfe fut rapidement réduit à l’état de corps sanguinolent, mais la voleuse nous causa plus de mal. Elle courait partout, profitant du moindre répit qu’e l’on lui donnait pour nous lancer des dagues corrosives. Elle alla même jusqu'à me verser une fiole entière de son produit sur le bras, ce qui me l’abîma au plus haut point.. Néanmoins, elle était en mauvaise posture, et nous étions sur le point de la tuer.

C’est alors que divers personnes arrivèrent, toute venant prêter main forte aux humains. Le premier, un soldat royal, amena l’elfe et la femme à l’abris, pendant que deux soldats se mettaient en tête de nous détruire. La voleuse en profitât pour s’éclipser, suivie du drow. Arriva un autre démon en renfort, pendant que dans le même temps l’elfe et le soldat du roi se revenaient, après avoir mis en sécurité la jeune femme. Je me chargeais de l’elfe, qui ne me résistât, pas longtemps, ses blessures étant trop grave. Je lui enfonçait dans le ventre une dague empoisonnée que m’avait lancée la voleuse auparavant. Il s’effondra immédiatement, mais ses compagnons trouvèrent le temps de le faire évacuer, m’empêchant ainsi de l’achever. Mon adversaire suivant était d’une toute autre trempe. Il lui fallu peu de temps pour se retrouver derrière moi, son sabre contre ma gorge. Il sortit alors, de sa main libre, une fiole de sa poche. D’instinct, je savais que c’était de l’eau bénite. Je lui enfonçait donc ma dague dans la jambe, mais pas assez vite. Il eut le temps de me déverser sa fiole sur le visage. Quelle douleur ! Je n’avais jamais eu aussi mal de toute mon existence, même avant ma mort.

J’avais perdu ce combat, mais, profitant d’un sort lancé par la liche, je m’enfuis de la taverne, tel un homme mourant. Je ne fis pas dix pas que déjà l’elfe et la voleuse, que je croyais partis au loin, étaient sur moi. C’est alors qu’un garde royal arriva. Il était grand, vêtu de noir, et ses yeux étaient d’un noir de jais. Il devait être important car l’elfe s’écarta à son approche. Je l’avais vu se battre dans la taverne, et était même allé jusqu'à lui porter un coup. Minime, mais je l’avais frappé. Ce dernier se mit alors à me traîner derrière lui, jusqu'à l’entrée du manoir. Pourquoi ici ? S’il désirait me faire vire, il n’aurait pu faire mieux. Je refusais de devoir la vie à un humain, et essayait de le frapper. Mais j’étais sans forces. Je m’écroulais au sol, et ne parvint pas à me relever. C’est alors qu’il me dit : « je ne te tuerais pas, Sabin ne me le pardonnerais jamais ». Il s’en alla alors, me laissant dans l’herbe devant le manoir.

C’est alors que Karn revint au manoir. Il me vit, et prit soin alors de me porter dans l’infirmerie, où je suis encore pour un temps certain. Deux jours m’ont dit les infirmières. Pendant ce temps, je dois à tout prix en apprendre un peu plus sur cet homme. Et sur Sabin. Pour le moment, je dois me reposer, ensuite, je contacterais le vampire. Il saura m’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
combat dans la taverne et étrange paroles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Repos bien mérité dans une taverne.
» Massacrons-nous dans la taverne (pv Kealey) - Abandonné
» Un combat dans la NFL !!!!
» PRIVEE [RP] [Le Temple d'Énérith] - Combat dans les ruines - Chapitre n°2 Le temple
» Combat dans la Grotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
royal*vengeance :: Forum Rôle-play :: R*V Prophecy ll-
Sauter vers: